Prise en charge

Le remboursement gynécologie en détail

Dans le cas d’une consultation chez une gynécologue dans le cadre du parcours de soins coordonnés, il est inutile d’obtenir une prescription médicale de la part de votre médecin traitant. Les consultations et examens cliniques gynécologiques périodiques comprennent les actes de dépistage, la prescription et le suivi d’une contraception, la procréation médicalement assistée, le suivi d’une grossesse, ou encore l’interruption volontaire de grossesse (IVG) médicamenteuse.

Selon le cas et votre complémentaire santé, vous bénéficiez d’un taux de remboursement de 70 % à 100 % du tarif conventionnel.

Le médecin conventionné de secteur 1

Étant conventionnée secteur 1, le prix de la consultation gynécologique fixé par la convention avec l’assurance-maladie est de 30 €. Lors de dépassement d’honoraires pour des soins spécifiques, ceux-ci ne sont pas remboursés et doivent être soumis à votre mutuelle complémentaire.

Prise en charge de la grossesse

L’annonce d’une grossesse et l’arrivée prochaine de votre enfant signifient beaucoup de changement dans votre vie, mais aussi des questions concernant la prise en charge des frais de santé au cours de votre grossesse.

Voici en détails les différentes prises en charge du remboursement gynécologique selon les étapes de votre grossesse :

Du début de grossesse jusqu’au 5e mois

Après la confirmation de votre grossesse, il est nécessaire de déclarer celle-ci avant la fin du 3e mois pour bénéficier au plus vite de sa prise en charge par l’assurance maternité. En effet, l’assurance-maladie prend en charge à 100 % avec dispense d’avance de frais (tiers payant), notamment :

  • les consultations prénatales obligatoires (une avant la fin du 3e mois de grossesse, puis une par mois à partir du 4e mois de grossesse jusqu’à la date de l’accouchement) ;
  • les séances de préparation à la naissance et à la parentalité, dont l’examen prénatal précoce ;
  • les examens biologiques complémentaires (y compris ceux du futur père).

Quant aux deux premières échographies réalisées avant la fin du 5e mois de grossesse, elles sont prises en charge à 70 %. Vous pouvez également bénéficier, à compter du 4e mois de grossesse, d’un examen de prévention bucco-dentaire intégralement pris en charge par l’assurance-maladie.

Du 6e mois à l’accouchement

L’assurance-maladie prend en charge 100 % de vos frais médicaux remboursables tels que les frais pharmaceutiques, d’analyses, d’examens de laboratoire et d’hospitalisation. Il n’y a également pas d’avance de frais (tiers payant), qu’ils soient ou non en rapport avec votre grossesse.

Lors du 6e mois de grossesse, la 3e échographie permet de déceler toute grossesse pathologique ou une pathologie fœtale. Les échographies sont donc prises en charge à 100 % dans les mêmes conditions.

La prise en charge des frais d’accouchement

L’heureux événement tant attendu est arrivé. Les frais d’accouchement (honoraires d’accouchement, péridurale) et les frais de séjour, dans la limite de 12 jours, sauf les frais pour confort personnel (chambre particulière, télévision…), sont aussi remboursés à 100 %.

Dans le cas d’un accouchement en clinique privée non conventionnée, l’avance des frais restant à votre charge (dépassements d’honoraires, frais pour confort personnel) peuvent être élevés. En cas de besoin et sur prescription médicale, les frais de transport à l’hôpital ou à la clinique, en ambulance ou autre moyen de transport, sont pris en charge.

Les 12 jours après l’accouchement

Après l’accouchement, et ce pendant 12 jours, tous vos frais médicaux en rapport ou non avec votre grossesse continuent d’être pris en charge à 100 % sans avance de frais (tiers payant). De même, les frais de transport à l’hôpital ou à la clinique, en ambulance ou autre moyen de transport, sont pris en charge sur prescription médicale.

Prise en charge des actes de procréation médicalement assistée

Dans le cas des bilans et des soins pour la stérilité, ceux-ci peuvent être pris en charge à 100 % par la Sécurité sociale. De même, les actes de procréation médicalement assistée sont pris en charge jusqu’au 43e anniversaire de la femme, sous accord préalable.

À savoir que dans le processus de PMA, sont pris en charge :

  • une seule insémination artificielle par cycle, avec un maximum de six pour obtenir une grossesse ;
  • quatre tentatives de fécondation in vitro pour obtenir une grossesse.