fécondation in vitro

La FIV ou Fécondation In Vitro

Une information claire pour tout savoir

Les couples souffrant d’infertilité doivent être accompagnés de près. Mon rôle est de vous informer tant sur la technique utilisée et ses chances de réussite que sur les protocoles disponibles à Toulouse. Ma vision globale de votre prise en charge permet à la fois un diagnostic précis mais aussi de vous assurer de la meilleure prise en charge. Une FIV sera proposée aux couples en fonction des résultats d’examens préalables mais aussi du questionnaire médical qui vous sera soumis.

Comment se passe une FIV ?

Étape par étape

Une FIV ou fécondation in vitro s’opère en différentes étapes successives dans un protocole court, long ou selon les cycles naturels. L’option est à choisir par votre praticien selon différentes données médicales qui vous sont propres. Un carnet de suivi pourra vous être utile pour planifier les étapes de votre FIV.

Les étapes de la FIV

La stimulation ovarienne

Par traitement hormonal, la stimulation ovarienne permet de préserver les ovules de la dégénérescence selon 3 phases : le blocage, la stimulation et le déclenchement de l’ovulation. Cette stimulation peut se faire par stylo injecteur, seringues à préparer ou prêtes à l’emploi.

Le monitorage des ovaires

Il s’agit d’une surveillance de la qualité de la stimulation ovarienne qui permet un ajustement du dosage du traitement ou de sa durée. Réalisé à intervalles précis selon le cycle d’ovulation et généralement par échographie, il évite l’hyperstimulation.

Le déclenchement de l’ovulation

Pour permettre la ponction ovocytaire, une piqûre de déclenchement doit être programmée à des dates et horaires précis. Tout décalage doit être signalé aux équipes pour prévoir l’horaire d’hospitalisation qui se fait en général le surlendemain.

La ponction ovocytaire

Pour permettre la fécondation in vitro, la ponction d’ovocytes doit se faire préalablement à l’ovulation spontanée. À l’aide d’une aiguille adaptée sur une sonde endovaginale, et sous anesthésie, le prélèvement des follicules est opéré sur une durée de 20 min environ.

Recueil et préparation du sperme

Pour que les spermatozoïdes soient disponibles le jour de la ponction, un recueil par masturbation est réalisé quelques jours en amont. La plus grande vigilance à la traçabilité est observée. Le recueil peut être réalisé à domicile sous conditions strictes.

Mise en fécondation

C’est la rencontre par la main de votre praticien entre les ovocytes et les spermatozoïdes recueillis. Pour l’insémination des spermatozoïdes dans l’ovocyte, un environnement propice est recréé : température de 37 °C, pH, luminosité…

Choix de l’embryon

Une fois fécondé, l’ovocyte devient un embryon. Il est placé en incubateur, protégé des contaminations et des échanges gazeux. Après 48h, il sera prêt à être transféré dans l’utérus maternel selon sa morphologie et sa notation.

Transfert d’embryon

Cette intervention est indolore et est réalisée sans anesthésie. Elle demande une immobilisation de 30 minutes et signe la fin du protocole de FIV. Le succès de l’implantation réside principalement dans la qualité des embryons sélectionnés.

Après le transfert

Pour favoriser la nidation, il peut être choisi de prescrire certains médicaments pour une durée limitée, par voie orale ou locale. Il est important d’avoir conscience que l’implantation de 90 % des embryons sera un échec.

Congélation embryonnaire

Après prélèvement et selon leur qualité, les embryons peuvent être congelés pour une implantation ultérieure. Ils seront conservés à – 196 °C et leur survie dépendra de leur résistance.

Transfert d’embryons congelés

Le transfert d’embryons congelés peut permettre de faire face à un échec de fécondation in vitro sans avoir à réinitialiser tout le processus de stimulation et de prélèvements.

Prendre rendez-vous : 05 61 21 87 58