Contraception

Contraception : comprendre et choisir

Je vous aide à vous préserver d’une grossesse non désirée

Le type de contraception gynécologique dépend de votre sexe, âge, mode de vie, situation médicale, vie sentimentale et familiale, etc. Au début de la puberté, à votre maturité sexuelle ou à l’approche de la ménopause, elle peut varier pour s’adapter à vous.

Fumez-vous ? Réalisez-vous des voyages longue durée ? Avez-vous eu des enfants ? Souhaitez-vous en avoir bientôt ou plus tard ? Vos règles sont-elles régulières ? Abondantes ? Avez-vous des antécédents médicaux ? Tels sont les types de questions que je peux vous poser pendant notre consultation. Elles me permettent de définir la meilleure contraception pour vous et de vous en expliquer le fonctionnement et les implications.

Contraception féminine

Il existe de nombreuses possibilités de contraception féminine. Je vous renseigne donc sur leur fiabilité et vous aide à définir la plus adaptée à votre corps et à votre mode de vie. Je suis à l’écoute de toutes vos questions et doutes et vous aide à comprendre votre mode de contraception, ainsi que les modes de prévention contre les IST.

La pilule contraceptive

Nécessitant une prise quotidienne, la pilule contraceptive est en théorie très fiable. Cependant, en pratique, certains facteurs diminuent son efficacité (oubli, interaction avec d’autres médicaments, etc.).

Il existe deux sortes de pilules : les combinées (ou œstroprogestatives) ou les microprogestatives. Pour les premières, la pilule agit en supprimant l’ovulation et elle doit être prise tous les jours, sans interruption. Quant à la deuxième, certaines suppriment l’ovulation et d’autres non, ce qui influence sur la présence ou l’absence de règles menstruelles.

L’implant sous-cutané

Très discret, cet implant de la taille d’une allumette se place sous la peau du bras non dominant, après une anesthésie locale réalisée par un.e gynécologue. Diffusant une hormone bloquant l’ovulation, ce mode de contraception est efficace pendant 3 ans et est extrêmement fiable (à 99,9 %).

Lors du renouvellement ou si vous souhaitez le retirer, une anesthésie locale et une petite incision suffisent pour le retirer avec une pince.

Le stérilet (ou DIU, Dispositif Intra-Utérin)

Le stérilet en cuivre ou aux hormones est l’un des moyens de contraception fiables pour les femmes ayant déjà eu ou non un enfant. En forme de T et mesurant 3,5 cm de long, il est placé dans l’utérus et peut être conservé pendant une période allant de 4 à 10 ans, selon s’il s’agit d’un DIU hormonal ou en cuivre.

Le premier, libérant régulièrement une hormone progestative, bloque le passage des spermatozoïdes en épaississant les sécrétions du col de l’utérus. Il influe également sur les règles en diminuant leur volume et leur durée.

Quant au second, il fonctionne sans hormones puisque le cuivre rend les spermatozoïdes inactifs. Il n’a également aucun effet sur la durée et le volume des règles.

Contraception masculine

À ce jour, il n’existe que peu de contraceptions masculines reconnues : le retrait, le préservatif et la stérilisation masculine (vasectomie). Si le retrait est un moyen naturel, il n’est pas fiable à 100 % et ne protège pas contre les IST. Quant à la vasectomie, efficace à 99,8 %, il s’agit d’une opération définitive consistant à obturer ou sectionner les canaux permettant le passage des spermatozoïdes des testicules à la verge. Moins radical et très plébiscité, le préservatif masculin est également très fiable en matière de contraception masculine et de protection contre les IST.